Contreverse : « L’Homme selon le DSM »

Critique du livre  « L’Homme selon le DSM », Maurice Corcos, Albin Michel

Le DSM, manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux publié par l’ Association américaine de psychiatrie, est le manuel de référence en matière de diagnostic psychiatrique.

En l’attaquant de façon virulente dans son dernier livre, Maurice Corcos s’inscrit dans un courant psychiatrique et psychanalytique qui lui reproche, en collaboration avec le lobby pharmaceutique, d’étiqueter les patients sur la base de symptômes plutôt que de s’intéresser à l’histoire de leur maladie. Et, sous couvert de neutralité scientifique, d’être une entreprise idéologique visant à imposer aux pays latins la vision américaine moralisatrice du normal et du pathologique. Il y a du vrai dans tout cela et on aurait aimé que Maurice Corcos nous propose une alternative. Mais il en est incapable. Or, là où la psychanalyse a échoué, ce sont encore les médicaments, malgré toutes leurs imperfections, qui apportent un peu de répit aux patients. Et, n’en déplaise à l’auteur, pour en trouver de mieux adaptés, l’approche scientifique, qui condamne aux classifications, est indispensable.

Source Une charge contre toute approche scientifique de la maladie mentale, Catherine Ducruet –Les Echos.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s