L’association Capcités travaille à la réinsertion professionnelle de personnes atteintes de troubles psychiques

Depuis octobre, l’association parisienne Cap’cités travaille à la réinsertion professionnelle de personnes atteintes de troubles psychiques. Décryptage avec Céline AIMETTI, Déléguée générale de Cap’cités :

Céline, pouvez-vous nous présenter Cap’cités ?

Cap’cités est une association d’intérêt Général (loi 1901) créée en avril 2010 pour accompagner des personnes fragilisées par un trouble mental (tel que la dépression, la bipolarité ou la schizophrénie) dans leur insertion sociale et professionnelle et plus largement dans leur épanouissement et autonomie au coeur de la société.

Face à l’ampleur des besoins d’accompagnement et au nombre croissant de personnes désinsérées par les conséquences de leurs troubles mentaux, un premier groupe de travail, constitué de personnes fragilisées, de bénévoles bienveillants et de partenaires engagés s’est pris à rêver de l’adaptation au contexte français d’un modèle de réinsertion appelé Clubhouse et qui a largement démontré son efficacité. Tout autour de nous et dans les 30 pays où les Clubhouses existent (soit plus de 350 Clubhouses dans le monde et plus de 60 000 membres bénéficiaires depuis 1948 répartis entre l’Italie, les Etats Unis, la Russie et le Japon en passant par les pays nordiques) ce modèle réduit chaque jour l’isolement, la désinsertion et la stigmatisation dont est victime un trop grand nombre de personnes.

La France est très en retard sur ce sujet et le tabou des troubles mentaux (ou psychiques) y est particulièrement fort. Persuadés qu’elle répond à de nombreux besoins, avec beaucoup d’humilité et très peu de moyens, nous voulons essayer cette solution inédite en Hexagone.

L’aventure n’est pas simple cependant, chaque jour, nous avançons sur la concrétisation du premier Clubhouse français en renforçant la chaine de solidarité qui se créée autour du projet.

L’association Cap’cités en personnes :
Membres du Conseil d’administration présidé par Philippe Charrier : Gwenael Bertheleme- Agence Entreprises & Handicap, Marielle Eschapasse, Martine Frager-Berlet, Dr Christian Gay, Jean-Jacques Margerie, Nicole de Montricher, Françoise Odier, Nicholas Ratut-ICCD, Chantal Roussy-Présidente de l’Unafam Paris, Marie-Bernard Trannoy et Marguerite Yates

Membres du Comité de soutien présidé par Marie-Bernard Trannoy : Marie Béjot, Jean-Pierre Boisivon, Charlotte Casiraghi, Alain Cayzac, Georges Dupasquier, Paul-François Gauvin, Reine Giroux, Jacques Hérail, Suzanne Hoyt, Jean-Pierre Jouyet, Danièle Metman/Sylvie Dietlin-Renouf, Jean-Claude Rassat, Judith Symonds, Brigitte Taittinger et Pierre Trouillet

Membres du Conseil scientifique coordonné par le Dr Christian Gay (Garches) : Dr Chantal Henry (Créteil), Dr Pierre Michel Llorca (Clermont-Ferrand), Dr Sonia Dolffus (Caen), Dr Fréderic Rouillon (Paris), Dr Bruno Millet (Rennes) et Dr Philippe Courtet (Montpellier)

Sans oublier les 15 premiers membres bénéficiaires sans qui le projet n’existerait pas.

Qu’est-ce qu’un Clubhouse ? En quoi le concept du Clubhouse est-il inédit en France ?

Un Clubhouse est un lieu de vie de jour qui s’articule autour du concept de « club », lieu de socialisation, et de la valeur travail au sein de la communauté « house ». Les participants sont appelés  » membres « , pour souligner le sens d’appartenance à un groupe et l’importance de la contribution de chacun.
Le Clubhouse est un tremplin vers la vie et l’insertion où les personnes reconstruisent leur estime de soi, reprennent possession de leurs capacités en contribuant à la gestion du lieu et de l’association, en ayant accès à la formation et à l’emploi si elles le souhaitent, dans un esprit d’entraide, de bienveillance et d’humanisme.
Dans le Clubhouse, il n’y a ni malade, ni usager ni patient, il n’y a que des personnes à part entière et le suivi médical est réservé aux professionnels de Santé avec lesquels nous travaillons en complémentarité.
En France, Un Clubhouse peut être résumé en une phrase :
« Le chainon manquant entre le suivi médical et une vie indépendante pour les hommes et des femmes fragilisés par des troubles mentaux »

Parmi les principales originalités d’un Clubhouse on peut citer la combinaison des facteurs suivants:
– Une approche globale de l’accompagnement (à la fois sociale et professionnelle) dans un univers non médicalisé
– Une méthode d’entraide dite communautaire ou participative, en ce sens, le Clubhouse ne fonctionne pas sans la forte implication de ses membres
– Un accompagnement dans la durée (un membre est membre à vie si il le souhaite)
– La mise en place de partenariats avec des entreprises amies pour optimiser un retour à l’emploi en douceur

La philosophie de Cap’cités réside dans la conviction que chaque membre a la capacité de se rétablir et de s’épanouir individuellement dans un milieu collectif bienveillant.
L’association a le devoir d’aider ses membres à atteindre leurs objectifs, qu’ils décident de reprendre une activité professionnelle, de poursuivre des études ou de vivre de façon autonome.

Quels sont les objectifs à moyen terme ?

L’association Cap’cités a été créée avec 3 principaux objectifs :
1/ sortir des personnes en souffrance de leur isolement
2/ faciliter l’insertion sociale et professionnelle par l’activité/le travail au sein du Clubhouse
3/lutter contre la stigmatisation des troubles mentaux qui touchent 5 à 20% de la population (des plus sévères : 5% à la dépression passagère : 20%)

Nous voulons également démontrer que l’insertion sociale et professionnelle est une valeur ajoutée, non seulement pour nos membres mais aussi pour toute la société. Les personnes en situation de handicap psychique ont des talents qui, bien utilisés, sont une source d’enrichissement humain, intellectuel, social et économique.

Qu’attendez-vous des partenariats avec les entreprises ?

Selon l’OMS, les troubles mentaux (ou psychiques) constituent la première cause d’invalidité dans le monde et 5 des 10 maladies les plus préoccupantes pour le XXIème Siècle. Les entreprises ne sont pas épargnées, les arrêts de travail sont en constante augmentation, le cas de suicide soulèvent de nombreuses interrogations, les plans de réductions des risques psycho-sociaux se multiplient, depuis 2005 le handicap psychique est reconnu comme une forme de handicap, etc, autant de facteurs conjoncturels qui mettent en lumière le besoin d’interlocuteurs pertinents entre l’entreprise et ses salariés (aussi bien en termes d’insertion que de maintien dans l’emploi et ce, en parallèle du milieu médical).
L’Agence Entreprises & Handicap (membre co-fondateur de Cap’cités) s’intéresse depuis longtemps à la problématique de la santé mentale en entreprise et nous a conforté dans l’idée qu’il fallait mettre en place des solutions innovantes pour accompagner au mieux à la fois les personnes en situation de handicap psychique et les entreprises. Nous savons pertinemment qu’un des principaux obstacles en entreprise est le tabou sur ce sujet. De plus en plus d’équipes RH (encore plus avec la mise en place des référents Handicap) se posent des questions mais n’osent pas vraiment en parler (ou alors une journée avant de passer à autre chose). Nous travaillons donc main dans la main avec des entreprises qui comprennent la nécessité de lever les tabous et de réfléchir aux solutions à développer avec des partenaires compétents afin de répondre ensemble à cet enjeu majeur de société.
Nos attentes vis-à-vis des entreprises sont les suivantes :
– Avancer concrètement sur la prise en compte du handicap psychique (1 demande sur 3 demandes d’AAH selon certaines études) et la mise en place de dispositifs d’accompagnement adaptés
– Aller plus loin que l’obligation d’emploi ou que la contrainte légale en matière de handicap.
– La mise en place de partenariats avec Cap’cités avec des soutiens financiers

Cap’cités sensibilise ainsi les salariés de plusieurs entreprises au handicap psychique et met en place une insertion adaptée à des personnes exclues du monde professionnel par les effets de leurs troubles. Par exemple, un membre du Clubhouse qui gère la comptabilité de l’association qui est ensuite validée par un expert comptable indépendant puis par le Commissaire aux comptes peut plus facilement retrouver un poste de comptable qu’une personne qui a le même trouble et les mêmes compétences mais qui n’est pas impliquée dans le Clubhouse. La communauté d’entraide du Clubhouse est une opportunité de révéler ses compétences personnelles dans un univers collectif convivial et cela rassure nos entreprises partenaires. Nous attendons donc des entreprises qu’elles offrent des emplois à des personnes compétentes mais en situation d’exclusion.

Compte tenu du fait que le Clubhouse dépend à 100% de financements privés, le soutien et l’implication des entreprises est un enjeu vital. Dans la mesure du possible, nous nous adaptons aux besoins et montons des partenariats sur-mesure. De plus, la cotisation entreprise à l’association est déductible de la contribution Agefiph (dans la limite de 10% de cette contribution). C’est un moyen simple et sans dépense supplémentaire pour une entreprise de soutenir ce projet pilote en agissant concrètement pour l’insertion professionnelle de personnes en situation de handicap.

Pourquoi avez-vous souhaité créer un partenariat avec Taïnos ?

Au fil des rencontres et échanges, l’association Cap’cités et Taïnos ont rapidement constaté la convergence de leurs valeurs communes. Le dosage entre efficacité professionnelle et action sociale dans l’intérêt Général (en particulier dans le champ du handicap) est un équilibre délicat acquis par Taïnos. La déstigmatisation et l’insertion des personnes fragilisées par un trouble mental ne peuvent se faire que par la mise en place d’une solide chaîne de solidarité. Taïnos a accepté d’être un maillon constructif et l’association lui en est particulièrement reconnaissante.

Pour plus d’informations :

http://www.capcites.org

Témoignages:

Des patients en phase de reconversion – Libération.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s