Infirmiers | Formation continue en psychiatrie : Une nécessité ?- ActuSoins

Avec une formation initiale parfois jugée insuffisante et un tutorat tombant souvent à l’eau faute de budget, les infirmiers Doplômés d’Etat qui s’orientent vers la santé mentale se sentent souvent démunis en terme de connaissance et de pratique.

Une histoire pleine de rebondissements

Tout commence en 1992, avec la suppression du diplôme d’infirmier de secteur psychiatrique.

Trois années de formation professionnelle spécifique sont remplacées par trois années d’études en soins généraux, avec seulement quelques enseignements et quelques stages en psychiatrie. Un parcours unique aboutissant à un diplôme unique : le D.E.

Les infirmiers de secteur psychiatrique, alors dépourvus de leur reconnaissance, se sentent exclus et surtout incompris. « Nous étions traités d’incompétents par les nouveaux à qui l’on inculquait qu’ils savaient tout sur tout » explique Dominique Giffard, infirmier de secteur psychiatrique et créateur du site « psychiatrie infirmière« .

Puis, une dizaine d’années plus tard, après de nombreuses revendications, les jeunes DE ou les infirmiers novices en psychiatrie ont de nouveau à se former pour exercer. Dès 2003, une formation de consolidation et d’intégration des savoirs pour l’exercice infirmier en psychiatrie est mise en place. Tous les nouveaux venus en santé mentale sont inscrits obligatoirement à ces séances de stages théoriques.

Puis, un tutorat est instauré en 2006. « Une grosse somme d’argent public a été débloquée dans l’urgence pour que ces IDE soient encadrés, comme pour rattraper les erreurs du passé », souligne Dominique Giffard. « Cela a re-créé du lien entre le personnel et favorisé la transmission des savoirs. Malheureusement, après plusieurs années de mise en place, on se rend compte que certains centres de soins se sont trouvés dans l’impossibilité de le mettre en application, faute de budget ou de personnel», remarque-t-il.

De plus en plus de formations proposées et facultatives

En complément de la consolidation des savoirs, de formations courtes intra-hospitalières et du tutorat, il existe des formations qualifiantes type attestation ou Diplôme Universitaire pour les infirmiers qui souhaitent continuer à se former. Elles s’étalent sur quelques jours ou sur quelques mois et sont en général financées par le biais d’un DIF ou d’un plan formation.

Les infirmiers peuvent ainsi suivre un D.U de Soins en santé mentale à l’université Paris-Est, un D.U de psychothérapie institutionnelle à Paris Diderot ou à Lille, un D.E.S.U (Diplôme d’Etudes Supérieures d’Université) d’exercice des fonctions d’infirmier en psychiatrie et en santé mentale à l’université Paris 8-Vincennes.

Ces diplômes universitaires proposent la poursuite d’une réflexion dans le domaine de la psychiatrie. Par exemple, le D.U d’approfondissement clinique et psychopathologique de l’université Paris Diderot pour 2012/2013, se déroulera sur 320 heures, à raison de 3 jours par mois pendant 18 mois.

L’enseignement proposé se compose de cours magistraux, de conférences, d’ateliers pratiques et de groupes de réflexion. L’obtention de ce D.U. est conditionnée par un contrôle des connaissances à la mi-session sous forme écrite, la participation régulière aux enseignements ainsi que la soutenance d’un mémoire.

viaFormation continue en psychiatrie : Une nécessité ? | ActuSoins l’actu infirmière.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s