UNAFAM: le communiqué de presse du 19 janvier 2012

Résumé

La loi du 5 juillet 2011 sur les soins sans consentement prévoit bien, en particulier pour les troubles psychiatriques dits sévères, la nécessité de :

1_ confirmer la responsabilité des secteurs.

2_ organiser un dispositif de réponse aux urgences psychiatriques.

3_ reconnaître le rôle des aidants de proximité.

L’ UNAFAM considère que le document proposé actuellement pour le plan Psychiatrie et Santé Mentale par la Direction Générale de la Santé n’apporte pas de réponses suffisantes dans les trois domaines mentionnés et qu’il doit être revu en conséquence.

Le communiqué est en accés direct, pour cela cliquer ICI

viaUNAFAM Aude 11 -UNION NATIONALE DE FAMILLES OU AMIS DE PERSONNES MALADES ET HANDICAPEES PSYCHIQUES.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s