Ensemble, patients et soignants pour un défilé de mode pas comme les autre – La Voix du Nord

Les Plus du bénévolat récompensent chaque année, depuis vingt et un ans, celles et ceux qui s’investissent sur le territoire. Dans la catégorie «Mieux vivre ensemble», le jury a choisi le collectif « J’m’défile », qui a organisé en octobre dernier un défilé de mode avec des patients des unités tourquennoises de psychiatrie (UTP). Rencontre avec les acteurs de ce projet inédit.

Un défilé comme les pros

Le 10 octobre dernier, la Maison des associations de Tourcoing accueillait dans ses locaux un défilé pas comme les autres. Sur le podium, des patients et du personnel soignant des unités tourquennoises de psychiatrie. Les mannequins d’un soir avaient préparé la chorégraphie avec Julie Vandewaele, éducatrice en sport adapté. Quant aux vêtements, ils avaient été prêtés par les élèves d’ESMOD Roubaix et un magasin tourquennois. Enfin, le lycée professionnel de Loos s’est occupé de la coiffure et du maquillage. « Le résultat fut bluffant. Malgré le trac, il n’y a pas eu un seul couac pendant une heure de défilé », précise Catherine Thévenon, psychiatre.

> Changer le regard, bousculer les mentalités

Sur scène, impossible de deviner qui était patient ou soignant. « C’est une façon de lutter contre les stigmatisations. Le public a été impressionné, beaucoup se sont dits qu’eux-mêmes n’auraient pas osé », affirme la psyhiatre. « Cela a permis un travail sur l’image de soi. Certains ont donc changé leurs regards… C’était la rencontre de deux mondes », poursuit Christophe Polito, de la fédération départementale de sport adapté. « Les patients ont affronté leurs peurs, montré leurs capacités. Il faut faire évoluer les mentalités, agir ensemble pour mieux vivre ensemble », conclut Alain Mezrag, adjoint au maire.

> L’utilisation du sport et de la culture pour la santé mentale

Régulièrement, les patients des UTP participent à des ateliers d’insertion, souvent axés sur la culture. Malheureusement, les projets autour du sport restent rares. « Nous avons beaucoup de retard sur les pays anglo-saxons dans ce domaine. Le sport est sous-utilisé dans le traitement de la santé mentale», regrette Catherine Thévenon. «C’est difficile de trouver des activités qui se prêtent à ce genre de public. Le défilé correspondait parfaitement», précise Christophe Polito.

> Un prochain défilé ?

«Cet atelier de chorégraphuie est une activité habituelle au sein de l’unité», précise Catherine Thévenon. De quoi lancer un nouveau défilé ? « Même si l’activité a été anxiogène pour les patients, on en a tous gardé un excellet souvenir. Il y aura donc un nouveau défilé, le 16 mars. Cette fois, des vêtements ethniques seront présentés. » •

viaEnsemble, patients et soignants pour un défilé de mode pas comme les autres – Actualité Tourcoing – La Voix du Nord.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s