Annonce d’un rapprochement entre la recherche et le soin- président de la République

En ouverture du colloque des 50 ans de l’Inserm, le président de la République a annoncé dès 2015 des appels à projets de recherche uniques impliquant les hôpitaux en lien avec l’Alliance nationale pour les sciences de la vie et de la santé (Aviesan). 

Invité ce 3 avril à ouvrir le colloque célébrant le 50e anniversaire de la création de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), le président de la République, François Hollande, a notamment évoqué le lien entre la recherche et le soin et l’enjeu de leur rapprochement, en présence de la ministre des Affaires sociales, Marisol Touraine, et du ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Benoît Hamon.

« Aujourd’hui, les actions de recherche clinique conduites par les hôpitaux et les projets pilotés par les organismes de recherche sont conçus indépendamment les uns des autres« , a-t-il souligné. « Il nous faudra regrouper, réunir, coordonner (…), il y a là une source de complexité qui nuit à leur efficacité« , a poursuivi François Hollande. C’est pourquoi dès 2015, « les actions de recherche impliquant les hôpitaux feront l’objet en lien avec l’Alliance Aviesan d’appels à projet uniques, avec une programmation financière commune et une évaluation partagée« .

Importance de la valorisation de la recherche 

L’Alliance Aviesan permet notamment la mise en place d’une stratégie de recherche et de la valoriser par des transferts vers les industries de santé.

« Une de vos missions est de faire que cette recherche puisse être utile mais également qu’elle puisse participer à la vitalité de notre économie« , a souligné François Hollande.

-Concernant la présentation du programme de stabilité qui doit intervenir le 15 avril à Bruxelles, François Hollande a souligné avoir fait le choix, et l’engagement, de sanctuariser les crédits alloués à la recherche publique dans un contexte budgétaire pourtant contraint:

« Nous devons nous mettre [avec l’Europe] sur les secteurs de pointe des biotechnologies, la génomique, l’imagerie fonctionnelle du cerveau, la biologie de synthèse, les cellules souches… Nous devons aussi améliorer l’efficacité de la politique de santé dans toutes ses composantes, c’est le rôle de Marisol Touraine : de la prévention, à la réponse aux épidémies, à la prise en charge des maladies chroniques et à l’accompagnement du vieillissement« , a-t-il poursuivi.

Dans le cadre de la deuxième tranche du Programme des investissements d’avenir (Pia), il a souligné que la recherche biomédicale bénéficiera notamment de « la création de nouvelles Initiatives d’excellence (Idex) et de nouveaux Départements hospitalo-universitaires » (DHU).

Et de conclure : « Un nouveau plan de soutien sera lancé en faveur de la biologie des systèmes et des technologies numériques appliquées à la santé« .

L’intégralité de l’intervention (28 minutes) du président pendant le colloque est diffusée en ligne sur le site de l’INSERM.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s