Une pétition pour la défense du métier de psychologue

À l’initiative de l’Unsa Santé-sociaux, une pétition a été lancée pour la défense de la profession de psychologue et la psychologie en France.

En vue de la future loi de Santé, elle s’accompagne d’un texte qui liste les mesures à éviter (refus de la surmédicalisation, des consultations payantes de psychologues à l’hôpital, de la précarisation, de l’exclusion des étudiants psychologues des terrains de stage hospitaliers) et établit une liste de doléances :

  • intégration d’un volet sur la santé psychique dans le projet de loi,
  • instauration d’une représentation de la profession de psychologues dans les instances du système sanitaire,
  • création d’une filière psychologique dans les établissements, instauration d’un Haut Conseil des psychologues,
  • meilleur accès aux consultations de psychologues.
  • Texte de l’appel

    En vue de la future loi de santé, Organisations signataires, psychologues et citoyens français,

    Nous voulons ici manifester :
    1/ notre refus de la surmédicalisation de la santé psychique des citoyens français : toute souffrance n’est pas une maladie, et la santé n’est pas l’apanage du domaine médical ;
    2/ notre refus de la subordination de l’intervention du psychologue à une prescription médicale : les psychologues ne sont pas des rééducateurs du psychisme ;
    3/notre refus de faire payer aux citoyens français des consultations psychologiques non remboursées à l’hôpital, alors même qu’ils sont pris en charge par le service public hospitalier ;
    4/ notre refus de la précarisation des conditions d’exercice des psychologues dans les services de santé : le travail sur et par le psychisme exige de garantir un cadre spécifique ;
    5/ notre refus du sacrifice de la formation des étudiants futurs psychologues par un dispositif de gratification qui tend à les exclure des terrains de stage hospitaliers.

    Nous exprimons :
    1/ notre volonté de voir inscrire dans la loi de santé un véritable projet pour la santé psychique des français, en donnant aux psychologues et à la psychologie la place qui leur revient ;
    2/ notre volonté que soit instaurée une représentation adéquate de la profession de psychologue dans les instances locales, régionales et nationales du système sanitaire ;
    3/ notre volonté que soit créée une véritable filière psychologique dans les établissements de santé, afin d’y garantir des conditions d’exercice adaptées au métier de psychologue ;
    4/ notre volonté de voir protégés les citoyens contre les mésusages de la psychologie par l’instauration d’un Haut Conseil des Psychologues ;
    5/ notre volonté de permettre aux citoyens français d’accéder à une consultation de psychologue aussi facilement qu’à une prescription de médicaments psychotropes.

Site de la pétition

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s