La psychiatrie 2013 en quelques chiffres – ATIH

Dans un rapport, l’Agence technique de l’information sur l’hospitalisation (Atih) vient de mettre en ligne le panorama de l’activité hospitalière pour l’année 2013 des établissements de santé et de son évolution par rapport aux années précédentes.

La psychiatrie en quelques chiffres :

– 20 millions d’actes en ambulatoire pour 1,9 million de patients,

– 407 000 patients ont eu recours à des soins de psychiatrie à temps complet,

– 25 millions de journées,

– 80% de ces journées sont réalisées par les établissements Daf ( dotation annuelle de financement) ,

23 000 patients ont eu au moins une journée en isolement thérapeutique,

4% des patients sont des enfants.

Effets du changement de codage pour la psychiatrie

En 2013, indique l’Atih dans la partie dédiée à la psychiatrie, les journées d’hospitalisation ont diminué alors que le nombre d’actes et de consultations externes a augmenté de 11,1%, tandis que le nombre de journées à temps complet est resté stable. « Ces évolutions sont dues aux modifications de codage des activités en centre d’activité thérapeutique à temps partiel (CATTP)« . En effet, détaille l’Atih, en 2013 l’activité en CATTP n’est plus décrite dans les résumés par séquences (RPS) mais par des résumés d’activité en ambulatoire (RAA). Ainsi, « le recueil de cette activité change de ce fait de nature de prise en charge et de forme d’activité« .

En particulier, ces nouvelles modalités de codage des CATTP affectent l’activité ambulatoire : 20 millions d’actes en ambulatoire ont été réalisés, soit un pourcentage en nette accélération (+11,1%) en 2013 due à ces modifications de codage. De plus, souligne l’agence, l’amélioration de l’exhaustivité du codage Rim-P « explique probablement une part de cette évolution« .

L’Atih constate ainsi :

  • 80% des journées en psychiatrie sont réalisées à temps complet,
  • 96% de ces journées de prise en charge à temps complet comportent un diagnostic principal,
  • la moitié concerne la schizophrénie, l’autre les troubles de l’humeur,
  • concernant les soins sans consentement, le nombre de journée a diminué de 4,2% entre 2011 et 2012 et a de nouveau fortement augmenté entre 2012 et 2013 de 9%, en raison de la modification des règles de déclaration de ces soins rendant leur interprétation délicate

Rapport de l’ATIH

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s