L’hospitalisation au long cours en psychiatrie : analyse et déterminants de la variabilité territoriale

Presse-papiers-1COLDEFY Magali/NESTRIGUE Clément, Institut de recherche et documentation en économie de la santé, Paris, 2014, 8 p.
QUESTIONS D’ECONOMIE DE LA SANTE, n°202, octobre 2014

Introduction des auteurs : 

Les hospitalisations au long cours en psychiatrie – d’un an ou plus, en continu ou non, et associées à une présence en hospitalisation l’année précédente – ont concerné près de 12 700 patients en 2011.

Si ce poids est faible dans la file active – 0,8 % des pati ents pris en charge en établissements de santé –, il représente en revanche un quart des journées d’hospitalisation et un quart des lits. Quand une indication thérapeutique ne l’impose pas et dans un contexte tant de réduction des capacités d’hospitalisation que de durée moyenne de séjour et de développement des soins ambulatoires en psychiatrie, le maintien prolongé à l’hôpital interroge.

A partir du Recueil d’informations médicalisées en psychiatrie [Rim-P] et de nombreuses bases de données médico-administratives, cette étude vise à répondre à plusieurs questions :

  • quelles sont les caractéristiques des patients hospitalisés au long cours en psychiatrie ?
  • Comment expliquer la variabilité territoriale du recours à ce type d’hospitalisation ?
  • Quel est le rôle joué par l’organisation de l’offre de soins, de l’offre médicosociale et du contexte socio-économique dans ces disparités ? 

Contexte

Cet article s’inscrit dans le cadre d’un projet de recherche de l’Irdes visant à décrire et analyser la variabilité des soins sans consentement et des hospitalisations au long cours en psychiatrie.

Cette recherche a bénéficié de l’aide conjointe de la Direction générale de la santé (DGS), de la Mission recherche de la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (MiRe-Drees), de la Caisse nationale d’assurance maladie des travailleurs salarités (Cnamts), du Régime social des indépendants (RSI), de la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA) et de l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes), dans le cadre de l’appel à recherches lancé par l’Institut de recherche en santé publique (Iresp) en 2011.

Disponible sur Internet : http://www.irdes.fr/recherche/questions-d-economie-de-la-sante/202-l-hospitalisation-au-long-cours-en-psychiatrie-analyse-et-determinants-de-la-variabilite-territoriale.pdf

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s