Note de cadrage pour une meilleure coordination entre le médecin généraliste et les différents acteurs de soins dans la prise en charge des troubles mentaux- HAS

Psychiatrie — La HAS veut améliorer la coordination entre médecin g... - HOSPIMEDIALa Haute Autorité de santé (HAS) publie une note de cadrage relative à une meilleure « coordination entre le médecin généraliste et les différents acteurs de soins dans la prise en charge des troubles mentaux » afin d’améliorer les prises en charge et le suivi des patients. Le texte a été validé par le collège le 23 avril dernier. Ce projet vise à « identifier des dispositifs de coordination éprouvés, pertinents pour les professionnels, répondant aux attentes des patients et de leur entourage et à les promouvoir ». Le pilotage sera assuré par la HAS qui prévoit de rencontrer l’ensemble des acteurs concernés*.

Inscrit dans le programme pluriannuel de la HAS relatif à la psychiatrie et à la santé mentale, il se décline en deux volets. Dans un premier temps, sera établi un rapport « socle de connaissances » (projet 1) dont l’objectif est de mettre à disposition des acteurs professionnels, institutionnels et usagers l’état des lieux des pratiques et la synthèse des données scientifiques sur la coordination et la communication interprofessionnelles dans la prise en charge des troubles mentaux. Dans ce cadre, une bibliographie, une analyse critique et une synthèse de la littérature seront réalisées.

Calendrier

  • Fin avril 2015 : recrutement du chargé de projet ;
  • Juin-décembre 2015 : écriture du rapport « socle de connaissances » ;
  • Février 2016 : publication du rapport ;
  • 1er trimestre 2016 : cadrage du projet 2 et réunion des parties prenantes
  • 2e et 3e trimestres 2016 : groupe de travail projet 2 ;
  • 4e trimestre 2016 : validation de la fiche points clés et solutions.

Dans un second temps, la HAS présentera ses préconisations (projet 2). Pendant cette phase les parties prenantes, comme les unions régionales des professionnels de santé (URPS), la Fédération française des maisons et pôles de santé (FFMPS), l’Union nationale des réseaux de santé (UNRS) et les partenaires institutionnels, comme l’Agence nationale d’appui à la performance des établissements de santé et médico-sociaux (Anap), Agence nationale de l’évaluation et de la qualité des établissements et services sociaux et médico-sociaux (Anesm), la Cnamts, seront consultés.

Les travaux devront prendre en compte la diversité des situations, souligne la HAS qui différencie les enjeux de la coordination selon le rôle du médecin généraliste dans la prise en charge et selon le type de pathologies (dépression et troubles anxieux ou troubles psychiques chroniques sévères).

S’agissant du rôle du médecin généraliste, il est dans la plupart des cas le médecin traitant et peut :

  • soit assurer également la prise en charge du trouble mental et solliciter en cas de besoin l’intervention d’autres acteurs ;
  • soit être simplement en charge du suivi médical tandis qu’un autre praticien, psychiatre ou équipe de psychiatrie, s’occupe des aspects psychiatriques et oriente le patient vers les dispositifs médico-sociaux.

Document

Note de cadrage « Améliorer la coordination entre le médecin généraliste et les différents acteurs de soins dans la prise en charge des troubles mentaux » ( 324,79 Ko)

viaPsychiatrie — La HAS veut améliorer la coordination entre médecin g… – HOSPIMEDIA.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s