Alsace: un psychiatre du CH de Rouffach mène une enquête auprès des usagers pour la conception d’applications de mobiles

ROUFFACH (Haut-Rhin), 17 septembre 2015 (TICsanté) – Un psychiatre du centre hospitalier (CH) de Rouffach, le Dr Jean-Marie Sengelen, mène une enquête à destination des usagers en santé mentale afin de connaître leurs besoins en matière d’applications pour smartphones, a annoncé le CH dans un communiqué.

« Un grand nombre d’applications à destination des patients voient le jour dans des pathologies au long cours comme le diabète ou les maladies cardio-vasculaires », qui « permettent au patient de suivre les paramètres de sa santé, de l’aider à adapter son mode de vie, de lui faciliter la prise de ses rendez-vous, etc. », commente le CH en introduction dans son communiqué.

Si ces applications ne sont « pas transposables au champ de la santé mentale, […] donner les moyens au patient de comprendre les impacts positifs ou négatifs de son environnement sur ses symptômes, l’aider à gérer son traitement, etc., sont autant de moyens de rendre les patients acteurs de leur santé », estime-t-il.

D’où l’idée du Dr Sengelen, psychiatre au CH de Rouffach, de mener une enquête auprès des usagers en santé mentale pour connaître leurs « attentes » et leurs « réticences » par rapport à ces applications. « Il s’agit d’explorer à travers différentes questions quelles utilisations les usagers font des outils numériques, les modes de recours à ces outils, les attentes et les limites », est-il également précisé.

Cette étude s’inscrit dans le cadre d’un travail universitaire coordonné par le centre collaborateur de l’Organisation mondiale de la santé (CCOMS). Ce projet sera mis en oeuvre avec la collaboration du groupement d’intérêt public (GIP) Symaris qui développe un progiciel de service d’information hospitalier (SIH) pour les établissements de santé en psychiatrie, est-il également indiqué.

Le questionnaire est disponible sur le site internet du centre hospitalier de Rouffach. Après quelques questions sur l’utilisation du smartphone et d’éventuelles applications, il interroge notamment sur « l’application idéale » en termes de fonctionnalités et de contenus.

« Cette démarche est en accord avec les nouvelles orientations en psychiatrie communautaire et avec celles du centre hospitalier de Rouffach qui sont de redonner le pouvoir d’agir aux usagers en santé mentale », assure par ailleurs l’établissement dans le communiqué.

vl/ab/

Source

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s