Le Rhône et la Métropole Lyonnaise refondent l’organisation des urgences- Société Française de Médecine d’Urgence

L’agence régionale de santé (ARS) Rhône-Alpes et les trois établissements chargés des missions de service public en santé mentale du Rhône et de la métropole lyonnaise ont repensé et optimisé les circuits d’urgence psychiatrique du territoire, ont expliqué leurs responsables respectifs à l’occasion d’une conférence.

Le nouveau dispositif s’appuie largement sur la création du service d’urgences psychiatriques Rhône-Métropole (UPRM) au centre hospitalier (CH) Le Vinatier, dans les locaux de l’ancienne unité médicale d’accueil (UMA). Son directeur, Hubert Meunier avait en août donné les grandes lignes de ce projet.

Dans un dossier de présentation, l’ARS explique qu’un groupe de travail s’est constitué en juin 2014. Ce « comité technique de psychiatrie », piloté par le délégué départemental du Rhône, regroupe des psychiatres des hôpitaux, des psychiatres libéraux, des directeurs d’établissements spécialisés, des représentants de cliniques et d’établissements de santé publics et privés d’intérêt collectif (Espic), des représentants des usagers et l’équipe de l’ARS.

Il s’est attaché à identifier les dysfonctionnements, rapporte l’agence, et à « impulser la mise en oeuvre du projet de filière de prise en charge des urgences […] et la création des UPRM ».

Son objectif était notamment de « remédier aux difficultés de repérage, d’orientation et de prise en charge des patients lors du premier accueil en service d’urgence ». Il devrait à présent se consacrer au suivi et à l’évaluation du nouveau dispositif.

Lancé officiellement mardi, ce dernier est organisé en trois niveaux:

  • -> Le 1er, « constitué d’un partenariat renforcé des services d’urgences somatiques avec la psychiatrie » et d’une structure supra-sectorielle, les UPMR
  • -> Le second est organisé entre les trois établissements sectorisés du territoire, à savoir le CH Le Vinatier, le CH Saint Cyr au Mont d’Or et l’Espic Saint Jean de Dieu. Tous trois proposent un accueil et des hospitalisations 24 heures sur 24, une équipe de régulation à même d’orienter les patients vers d’autres établissements si besoin, et une unité d’hospitalisation de courte durée (UHCD)
  • -> Le troisième , qui regroupe « les consultations, le relais ambulatoire, la prise en charge à domicile ou en établissements privés, et les équipes mobiles ».

Les UPMR (14 places) occupent un rôle central dans cette nouvelle organisation. Elles centraliseront pour tout le département « les urgences à valence exclusivement psychiatrique », grâce notamment à une présence continue de deux psychiatres. Ces gardes sont assurées par des médecins des trois établissements sectorisés, a signalé mercredi le directeur du CH Saint Cyr au Mont d’Or, Jean-Charles Faivre-Pierret.

Des patients en provenance des Hospices civils de Lyon (HCL) et du CH Saint Joseph-Saint Luc seront également adressés à l’UPRM après une prise en charge somatique. « Outre l’accueil, l’UPRM est le lieu de réalisation de l’activité de consultation », explique l’ARS, « d’évaluation clinique spécialisée, ainsi que de la prise en charge initiale et intensive des soins ». Le passage ne doit pas excéder 24 heures, et « se conclut soit par une sortie sans hospitalisation, avec ou sans suivi extrahospitalier […], soit par un transfert ou un accompagnement vers un des trois établissements ». Les patients n’étant pas hospitalisés bénéficient le lendemain d’une consultation « post-urgence ». Alors que « le système antérieur créait des points de saturation assez fréquents », le nouveau « devrait éviter l’errance des patients » entre les différents établissements, a anticipé la directrice générale de l’ARS Rhône-Alpes, Véronique Wallon. Il devrait également réduire les « hospitalisations inopportunes et les délais d’attentes ».

Un renfort annuel de 2 millions d’euros

Afin d’ajuster les moyens humains et matériels à cette nouvelle organisation, Véronique Wallon a signalé mercredi que 2 millions d’euros supplémentaires y sont consacrés. Environ 847.000 euros bénéficient au CH Le Vinatier, qui s’est renforcé de 14 équivalents temps plein (ETP), parmi lesquels des soignants et deux d’ambulanciers, de deux postes de « somaticiens » et de trois postes de psychiatres. Saint Cyr au Mont d’Or, grâce à 800.000 euros supplémentaires, a quant à lui recruté huit infirmiers, un aide-soignant, et doit pourvoir encore 1,5 ETP de médecin. Il a dû préalablement mettre sur pied une UHCD et un service de régulation, a rapporté Jean-Charles Faivre-Pierret, reconnaissant que son établissement était « le moins avancé ». Le reste de la dotation permet à l’hôpital généraliste Edouard Herriot d’agrandir son équipe d’urgences de quatre ETP d’infirmiers. Ces derniers sont rattachés et ont été formés au Vinatier, a expliqué mercredi Hubert Meunier.

Il n’a pas été prévu de renforcement pour le troisième établissement participant au service public de psychiatrie, l’Espic Saint-Jean-de-Dieu. Sa directrice, Agnès Marie-Egyptienne, a cependant signalé que la création d’un pôle d’accueil et de régulation accompagnerait le nouveau schéma des urgences.

Hubert Meunier a par ailleurs expliqué que les établissements sectorisés travaillaient à la création « d’outils commun » visant à fluidifier le parcours des patients en l’absence d’un système d’information commun.

Le directeur a pris pour exemples des normes partagées en matière de bilan somatique et des fiches de liaisons standardisées.

pm/ab/APM polsan

Source : PSYCHIATRIE: LE RHÔNE ET LA MÉTROPOLE LYONNAISE REFONDENT L’ORGANISATION DES URGENCES – Actualités de l’Urgences – APM – Actualités – SFMU – Société Française de Médecine d’Urgence

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s