Le gouvernement pose les jalons de la médecine du futur

Les ministres de la Santé et de l’économie ont mis sur les rails le projet « Médecine du futur » dans lequel s’insère un axe de réflexion autour de la médecine connectée. Une feuille de route va être présentée d’ici fin mars 2016. Le Gouvernement avance vient de s’atteler à la mise en oeuvre d’un des 34 projets faisant partie du plan Nouvelle France Industrielle, cher au président de la République.

A savoir en l’occurrence celui relatif à la Médecine du futur, autour duquel sont impliqués plusieurs poids lourds du gouvernement :

la ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes, Marisol Touraine, le ministre de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique, Emmanuel Macron, ainsi que le secrétaire d’Etat chargé de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Thierry Mandon.

AdTech Ad« Le rythme du progrès médical connaît une accélération sans précédent. La France y contribue très largement : nos médecins, nos chercheurs, nos industriels sont à l’origine de nombreuses premières mondiales et innovations de rupture, qui participent directement à l’émergence de la médecine de demain », peut-on lire dans un communiqué. Après une première réunion d’un comité de pilotage présidé par l’ancien président de l’Inserm André Syrota et le PDG de Sanofi Pasteur, Olivier Charmeil, 4 axes de réflexion ont été précisés portant

  • sur la médecine personnalisée ou de précision,
  • la médecine connectée,
  • la médecine réparatrice et
  • leurs impacts sur l’organisation des soins.

Des propositions de projets industriels dans les tuyaux

Une feuille de route va être présentée aux ministres concernés d’ici fin mars 2016 intégrant notamment « des propositions de projets industriels et des possibilités de consortia d’industriels pour lancer des actions pilotes ou pérennes sur des thématiques prioritaires » et « une identification des verrous financiers, fiscaux, réglementaires et administratifs à lever pour permettre de libérer l’innovation dans le domaine de la santé, et pour favoriser le développement de filières françaises sur les secteurs de la médecine de demain. »

Source : LeMondeInformatique

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s