La santé des aidants: l’Association Française des Aidants présente les résultats de son rapport

Il arrive souvent que les aidants, par surinvestissement et manque de temps, mettent à l’écart leur propre santé. De plus, cette dernière est peu prise en compte par les professionnels.
Pour comprendre en quoi le fait d’accompagner un proche peut altérer la santé des aidants, mais aussi comment les professionnels du soin et du prendre soin prennent en compte leur santé, l’Association Française des Aidants, en convention avec la Direction Générale de la Santé, a mené un travail d’observation et d’analyse auprès d’une quinzaine d’aidants, de plusieurs professionnels de différents secteurs et d’acteurs institutionnels ainsi qu’une enquête quantitative auprès de 200 aidants.
Les résultats marquants :

Des aidants qui revendiquent leur place de proches

Les aidants interviewés sont nombreux à faire état d’une santé fragilisée et de relations compliquées avec les professionnels. Ils regrettent d’être souvent considérés uniquement comme des aidants et non pas comme des femmes, des hommes, des conjoints, des enfants, etc.

– 48 % des aidants déclarent avoir des problèmes de santé qu’ils n’avaient pas avant d’être aidant

– 50% des aidants ne parlent pas des difficultés liées à leur rôle d’aidant avec les professionnels de santé

Des professionnels sensibilisés mais démunis

Dans la pratique des professionnels rencontrés, le repérage de la situation des aidants se fait de manière encore trop informelle, parfois à l’appui d’outils peu ou pas adaptés. Ces professionnels reconnaissent avoir une faible connaissance de ce qui existe localement en matière d’accompagnement des aidants ; un constat regrettable car il compromet l’orientation des aidants vers des dispositifs ou actions adaptés à leur situation. Une des difficultés majeures qu’ils rencontrent est de trouver leur juste rôle et leur place vis-à-vis des aidants.

Des acteurs institutionnels : une prise de conscience à concrétiser

D’une manière générale, les acteurs institutionnels ont manifesté une vision parfois restreinte des dispositifs et des acteurs présents sur le territoire. Cette méconnaissance peut être un facteur préjudiciable au bon fonctionnement des politiques locales en faveur des aidants. S’ils semblent clairement avoir identifiés l’enjeu que constitue pour eux le soutien aux aidants, sa mise en œuvre reste à développer.

Les éléments recueillis permettent de prendre la mesure du chemin qui reste à parcourir pour une meilleure prise en compte des aidants et de leur santé ainsi qu’une amélioration des pratiques professionnelles. Pour cela des outils ont été créés, tantôt à destination des aidants (pour s’y retrouver parmi les interlocuteurs à privilégier), tantôt pour les professionnels (proposant des pistes pour l’accompagnement et la prise en compte des aidants et de leur santé)

Association Française des Aidants – Mars 2016

Source : L’actualité du jeudi 28 avril 2016

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s