Dépression : des adolescents plus violents

La dépression à l’adolescence augmente le risque de comportements violents. Ce lien de cause à effet illustre l’importance de détecter précocemment cette maladie pour une prise en charge efficiente. Et un meilleur contrôle des conduites à risque. Continuer à lire … « Dépression : des adolescents plus violents »

Dépression : l’hétérogénéité des hospitalisations

Selon l’Enquête santé européenne (EHIS-ESPS), la prévalence estimée de la dépression en France est de 7 %, soit près de 4 millions de personnes âgées de 15 ans ou plus. En 2012-2013, 200 000 primo-hospitalisations pour un épisode dépressif ont été recensées dans les établissements de santé. L’Institut de recherche et de documentation en économie de la santé (IRDES) décrit ces épisodes hospitaliers à travers une typologie en 9 classes qui met en évidence l’hétérogénéité des prises en charge, la fréquence des hospitalisations en service de médecine plutôt qu’en psychiatrie et leur caractère souvent « non programmé ».

Continuer à lire … « Dépression : l’hétérogénéité des hospitalisations »

La mission d’information du Sénat sur la psychiatrie des mineurs émet 52 propositions

Une mission d’information du Sénat avance cinquante-deux propositions « réalistes » pour faire évoluer la pédopsychiatrie.

Continuer à lire … « La mission d’information du Sénat sur la psychiatrie des mineurs émet 52 propositions »

Enquête de coûts 2016 en Psychiatrie | ATIH

Dans le cadre de ses travaux techniques sur la psychiatrie et pour la troisième année consécutive, l’ATIH mène une enquête qui devra permettre de disposer des données analytiques de coûts relatives à l’année 2016 pour les établissements des secteurs DAF et OQN.
Méthodologie

Continuer à lire … « Enquête de coûts 2016 en Psychiatrie | ATIH »

Le recueil d’informations médicalisé en psychiatrie recensera en 2018 les recours à la contention

Lors d’un congrès au ministère, la DGOS a apporté des précisions sur l’instruction sur la contention et l’isolement en psychiatrie, qui doit être publiée dans les prochaines semaines. Le recueil d’informations médicalisé en psychiatrie (RimP) devrait notamment recenser à partir de 2018 les recours à la contention dans les établissements de santé.

Continuer à lire … « Le recueil d’informations médicalisé en psychiatrie recensera en 2018 les recours à la contention »

Un risque élevé de suicide dans les trois mois qui suivent la sortie de l’hôpital psychiatrique

La mort d’un patient est toujours dramatique. Mais encore plus douloureusement ressentie quand il s’agit du décès par suicide d’un sujet ayant à peine quitté le service où il se trouvait hospitalisé ! Par convention, on considère que ce suicide survient rapidement quand une durée inférieure ou égale à trois mois s’est écoulée depuis le terme de cette hospitalisation.

Continuer à lire … « Un risque élevé de suicide dans les trois mois qui suivent la sortie de l’hôpital psychiatrique »

Enquête de coût en psychiatrie : répondez au questionnaire de l’ATIH

L’Agence technique de l’information hospitalière (ATIH) lance son enquête de coûts 2016 en psychiatrie. Jusqu’au 21 janvier 2017, les établissements candidats sont invités à remplir le questionnaire de sélection composé de deux parties: les coordonnées des contacts, et des questions spécifiques sur l’activité psychiatrique et la comptabilité analytique. Continuer à lire … « Enquête de coût en psychiatrie : répondez au questionnaire de l’ATIH »

La reconnaissance du discernement altéré entraîne souvent des peines plus lourdes

Le traitement pénal des délinquants ayant des troubles psychiques ou mentaux était au cœur de la neuvième journée psychiatrie et justice, ce 6 décembre à Lille*. Loin d’être une circonstance atténuante, l’altération ou l’abolition du discernement des prévenus semble entraîner un durcissement des peines prononcées.

Continuer à lire … « La reconnaissance du discernement altéré entraîne souvent des peines plus lourdes »

Etude : Haut risque de suicide à la sortie de l’hôpital psychiatrique- Jim.fr

La période suivant immédiatement une hospitalisation en milieu psychiatrique est à très haut risque suicidaire. On admet qu’environ un tiers de l’ensemble des suicides chez les malades mentaux se produisent dans les 3 mois après la sortie d’un établissement psychiatrique et que 0 ,3 à 3 % des patients meurent par suicide dans les années suivantes.

Le risque suicidaire est particulièrement élevé en cas de trouble dépressif majeur mais est aussi conséquent en cas de schizophrénie, atteinte bipolaire ou de toxicomanie. On manque toutefois de données précises sur le risque relatif en fonction des différentes pathologies et co morbidités psychiatriques.

Continuer à lire … « Etude : Haut risque de suicide à la sortie de l’hôpital psychiatrique- Jim.fr »

Maladies mentales : beaucoup plus de risque pour les frères et sœurs des malades- Legeneraliste.fr

Quel est le risque de développer une maladie mentale quand son frère ou sa sœur en est atteint ?
D’après une étude de grande ampleur présentée au congrès de neurosciences ECNP à Vienne, une personne dont le frère ou la sœur souffre de schizophrénie a dix fois plus de risques de développer les mêmes troubles que la population générale. Les chercheurs ont constaté des résultats similaires dans les fratries où une personne était bipolaire. Continuer à lire … « Maladies mentales : beaucoup plus de risque pour les frères et sœurs des malades- Legeneraliste.fr »